Pour les aspirants du réveil

Publié le 31 Janvier 2015

Après hésitations je me suis décidée à communiquer sur un sujet qui fera bondir plus d'un.

La métaphysique , l'hermétisme, l'ésotérisme sont associés à l'étrangeté, mais qu'en est-il des aspirants, ceux qui sont irrémédiablement attirés vers cette connaissance?

Qu'ont -ils de particulier? Dérèglement psychologique ou biologique?

Beaucoup diront que oui par peur de devoir expliquer ce qui leur fait peur... Mais en réalité, ces aspirants sont des êtres puissants et extrêmement fragiles à la fois. Ils sont conscients de la dualité, celle que beaucoup ne perçoivent pas, ou seulement d'un point de vue philosophique. Mais c'est un réalité effrayante au tout début pour l'aspirant....

je vais vous transmettre ce témoignage en espérant qu'il puisse servir à tous ceux qui ont besoin de se raccrocher à ce genre d'expérience. Le plus grand soucis des aspirants est qu'ils sont seuls.... personne ne peut les comprendre....tout comme il trouve ce monde absurde....

Vous n'êtes jamais seul...

~~ Révélations

D'aussi loin que je me souvienne le monde m'est apparu très tôt comme illusoire. Où se trouvait vraiment la réalité ? Était elle vraiment autour de moi ? Ce monde, cet environnement que je percevais avec mes yeux existe-t-il vraiment? Cette sensation de savoir qu'il n'est qu'une illusion fut toujours présente en moi dès le plus jeun âge.

Tout comme la sensation de ne pas être ce petit corps que je regardais avec étonnement. Comment ne pas se sentir étranger dans de tel condition ? Comment faire sa place dans un monde que l'on ne considère pas comme réel, alors que tous les autres ne le perçoivent pas ?

Il n'y a pas d'autre choix que d'oublier, attendre, enfouir ces informations pour qu'elles ne vous fassent pas sombrer dans la mélancolie. On se raccroche à ce que l'on ressent comme réel, une force invisible mais protectrice. Le monde l'a nommé Dieu, cela nous arrange bien, elle a un nom il est donc plus facile de faire appel à elle , mais cela ne colle pas, nous le ressentons. Dans la religion de notre famille ce dieu est personnifié, alors que nous ne pouvons pas lui donner de visage tellement cela nous semble ridicule. Comment peuvent-ils croire que dieu est un homme, se dit-on ?

On rentre dans le moule toujours davantage pour ne pas sombrer. Mais cela ne peut durer qu'un temps car nous savons, nous savons qu'il n'est rien de tout ce que nous percevons, croyons.

Nous savons que là où nous sommes nos sens sont anesthésiés que la vérité est plus grande, qu'elle dépasse ce monde, ce rêve, car nous en sommes là, nous savons qu'il s'agit d'un rêve mais nous ne savons pas quand nous allons nous réveiller ? Se peut-il que le réveil nous permette de retrouver tous nos sens ?

Nous grandissons, vieillissons et ressentons très fort un appel qui vient du plus profond de notre être. Le réveil st douloureux, nous avons chuté tellement bas pour oublier ce que nous savons et vivre cette expérience comme les autres. Mais à notre éveil nous retrouvons une partie de nos sens altérés. Nous voyons, cela ne nous effraie plus comme lorsque nous étions enfant car maintenant nous savons quelle vison nous acceptons de recevoir, contrairement à lorsque nous étions enfant où tout le monde invisible basse et haute vibration pouvais nous apparaître. Quand on est jeune et que l'on arrive ici, nous ne percevons que de l'angoisse, est-ce celle que l'environnement génère ou celle que nous manifestons car nous ne nous entons plus en sécurité ?

Maintenant nous voyons les énergies qui composent une partie de cette illusion. Elle sont très belles, très pures. Elles nous font ressentir la sérénité oubliée.

Elles nous font ressentir que nous ne sommes plus seuls ! Nous ne l'avons jamais été, ce monde est une toile d'araignée où tout est lié, un être aux expansions multidimensionnelles tout interconnecté. Nous pouvons recevoir et voir les informations de n'importe qu'elle expansion si nous parvenons à émerger de cette anesthésie.

Nous comprenons que cette conception, ce rêve éveillé construit l’Être, et donc ce que nous sommes. Plus le rêve est intense plus nous nous expanssons, agrandissant notre panel d'images, de création et d'expériences. C'est une illusion sans fin.

Au départ cela nous faisais suffoquer l'idée de l'éternité, de la solitude éternelle. Nous sommes multiples et cependant seul. Il en est ainsi. Ceux qui tout comme moi viennent en ce monde avec la connaissance de cette réalité, sont souvent plus fragiles, car l'inconscience ne fragilise pas. On est tourné dans son petit rêve égotique, où l'on crée pour son propre plaisir. C'est beaucoup plus facile.

Mais cela ne peut être le cas de ceux qui sont présents pour apporter le réveil. Il y a toujours eu de tout temps des êtres qui naissent dans ce monde avec cette capacité. Elle a un double tranchant. Elle peut tout aussi bien servir le monde, à travers ceux qui expriment ce qu'ils sont. Et elle peut entraîner la perte de l'individu qui l'a possède, le cerveau peut être grandement perturbé par cette dualité reconnue.

Un monde illusoire créé de tout pièce par un sans forme dont nous savons qu'il nous compose. Si nous parvenons à nous relier en conscience avec les autres mondes de densité moins élevée alors cela devient merveilleux.

Le potentiel créateur conscient instantané devient réel. Un co-créateur dans la création. Mais pour cela il faut suffisamment de vibrations élevées pour ne pas se retrouver étouffé par la peur des autres qui ne voient qu'en vous un illuminé, un sorcier... Tout comme l'artiste terrestre, le créateur des mondes le fait parce qu'il ne peut en être autrement. Cela fait partie de la nature du créateur tout comme les créatures doivent se reproduire pour leur survie. Lorsque le stade réveil est complet il faut aspirer à créer de la beauté, utiliser le pouvoir pour la création, être un allié de la création et plus uniquement un figurant. D'autres l'ont fait avant nous. Il suffit de tendre la main.

Pour les aspirants du réveil

Rédigé par sagessequantique

Repost 0
Commenter cet article

Billon 01/02/2015 10:26

merci pour ce témoignage, je croyais avoir été la seule enfant à être consciente de cette illusion...pour moi c'était comme s'il l'on me projetait un film et que le reste du monde n'existait pas et qu'au fur et à mesure on me projetait les écrans et qu'il y avait au dessus une conscience qui surveillait mes actions avec une notion de bien et de mal...puis vers 6 ans cela s'estompe on rentre dans le moule...je comprends mieux maintenant car quelques fois il m'arrive de me replonger dans cet état....

sagessequantique 04/02/2015 13:58

Merci à vous pour ce partage :-) Amitiés