Activité solaire...conséquences

Publié le 27 Octobre 2012

La NASA affirme qu'il n'y a pas de risques pour la vie de la planète, durant cette phase d'activité. Le paroxisme devrait se produire en 2013...solar flare on Oct. 22, 2012 as captured by NASA's Solar Dynamics Observatory (SDO) in the 131 Angstrom wavelength

A solar flare on Oct. 22, 2012, as captured by NASA's Solar Dynamics Observatory (SDO) in the 131 Angstrom wavelength. This wavelength of light is used for observing solar material heated to 10 million Kelvin, as in a solar flare. The wavelength is typically colorized in teal, as it is here. (Credit: NASA/SDO/Goddard)

Je ne suis pas partisanne de la théorie de l'apocalypse, mais je considère , qu'en partie à cause d'elle, les scientifiques se refusent l'idée de faire un lien entre l'activité accrue du Soleil et les échouages massifs de cétacés.

Afin de ne pas parler dans le vide, je vous propose ci-dessous les articles qui me poussent à croire en l'impact réel du Soleil sur la vie.

Extrait de http://cetacesetfaunemarine.wordpress.com/

"Vendredi 26 Octobre 2012. Sur les côtes du Finistère à Penmarc’h, une baleine a été retrouvée morte jeudi matin par des promeneurs. Mesurant une quinzaine de mètres pour un poids de 16 tonnes, le cétacé a été extrait des rochers où il s’était échoué pour être tracté vers une plage adjacente."

source AFP

Autre cas daurant cette même période:

"25 Octobre 2012. Quelque 40 baleines (Ndlr Sibylline : dauphins) sont mortes après un échouage massif survenu jeudi à un millier de kilomètres au large de la côte est de l’Inde, sur l’île d’Andaman du Nord, dans le golfe du Bengale.

«Les globicéphales (aussi appelés baleines-pilotes) à nageoires courtes ont été retrouvés par des pêcheurs qui nous ont alertés, et après étude, on a constaté qu’il s’agit d’un échouage massif», précise Ajai Saxena, un responsable de la faune à Port Blair, capitale des îles Andaman."

souce AFP

Toujours d'après le site: "Selon Ajai Saxena, il s’agit d’un phénomène naturel survenant quand les baleines sont désorientées et incapables de retourner nager en eaux profondes. Un échouage peut se produire lorsqu’un troupeau suit une baleine malade ou blessée vers un bas-fond."

En fait, se pourrait-il que le dysfonctionnement électromagnétique de la Terre suite à l'éruption de classe X du 23 octobre soit responsable de cet échouage ? Notez que ce phénomène n'est pas localisé uniquement dans ce golf....

Cas étrange supplémentaire durant cette période d'activité solaire intense.

"Jeudi 25 octobre 2012 (Flash d’Océanie). SUVA – Les autorités fidjiennes ont demandé en milieu de semaine aux villageois de Dravuwalu et de Totoya (groupe des îles Lau, Sud-est de Fidji) de ne plus s’approcher d’une baleine à bosse d’une quinzaine de mètres qui se trouve dans le lagon riverain de Naivakamatuku depuis environ un mois.Selon les observations effectuées sur place, cet individu faisait partie d’un groupe plusieurs mammifères, qui ont progressivement réussi à s’extirper de la baie, rapporte jeudi le quotidien Fiji Times.Le dernier cétacé ne semble pas être parvenu à retrouver le chemin de la haute mer."

 

Photo Fitjitimes

D'après la revue The Bilogy Letters, d'avril 2011 :"There are two main theoretical frameworks explaining

orientation and navigation during migration,Over the past 60 years, significant experimental research has identified two sources of directional (i.e. ‘compass’) information used by animals:

the Earth’s main magnetic field and the position of the Sun."



Donc l'activité solaire peut avoir indéniablement un rôle à jouer dans l'orientation de ces animaux...

 

Et quand en-t-il pour l'Homme?

Il faudrait que les vents solaires traversent la magnétosphère pour qu'il se produise quelque chose...

Or d'après une publication de   http://sci.esa.int/science-e/www/object/index.cfm?fobjectid=50977   du 24/10/2012, du site officiel de l'agence saptiale américaine :

 

"A new study based on data from ESA's Cluster mission shows that it is easier for the solar wind to penetrate Earth's magnetosphere than had previously been thought.

Une nouvelle étude démontre que notre magnétosphère est traversée plus facilement que les prévisions l'estimaient...

 

Solar wind entry at low latitudes. Credit: ESA/AOES Medialab

Il me semble scientifiquement correct d'envisager que les particules ionisées auront un impact sur le fonctionnement de toute la biochimie organique, que ce soit l'homéostasie au niveau cellulaire (équilibre des cellules) ou le fonctionnement des neurones (cellules nerveuses) dont le mode de communication est électrochimique.

Peut-être devons nous nous attendre à une surexcitation neuronale, accompagnée d'un bouleversement de l'équilibre intérieur nécessitant un auto-nettoyage afin de se stabiliser...

Cela pourrait expliquer le comportement humain qui pour certains montre une forte agressivité et pour d'autres une attraction vers la spiritualité dû à une plus grande conscience !

Bonne médiation

Amitié 

Rédigé par sagessequantique

Publié dans #littérature

Repost 0
Commenter cet article