L'origine de la vie ... Quand la science découvre l'impensable

Publié le 26 Janvier 2013

Le 16 janvier 2013,  les chercheurs de IPAG et IRAP ont annoncé dans la revue internationale Astrophysical Journal Letter, avoir découvert une molécule essentielle à la vie, donc une brique fondamentale de la vie dans le gaz qui entoure  IRAS 16293-2422. Cette étoile est en formation dans la nébuleuse de Rho Ophiuci.

 

 

                                

Extrait du site : http://www.insu.cnrs.fr/node/4147

Le nuage Rho Ophuici, à quelques 400 années lumière du système solaire, est une vraie pépinière d'étoiles. Cette image de l'émission infrarouge de la région montre (en fausses couleurs) les vastes nuages de gaz à partir desquels se forment les étoiles, ainsi que de très nombreuses étoiles en cours formation ou déjà arrivées à maturité. Le petit point rouge à l’extrémité de la flèche est la jeune étoile de type solaire IRAS16293-2422, repérable grâce à l'émission infrarouge du cocon de poussière et de gaz dans lequel elle est encore enfouie. Crédits : NASA, JPL-Caltech, WISE Team

 

D'après eux:       - " la molécule de formamide, NH2CHO, soit le point de départ commun de la synthèse prébiotique de molécules tant métaboliques que génétiques "

                           - " Jusqu'ici, la formamide n'avait été détectée que dans deux objets extérieurs au système solaire, les nuages d'Orion et de Sagittarius B2."

 

Or, on attribuait la formation de cette molécule à la présence de rayonnements électromagnétiques X,  qui ne sont pas présents dans ce nuage interstellaire. Donc, le sénario de la semence des planètes par cette molécule est à revoir . De plus la présence d'eau au niveau de cette nébuleuse pousse les scientifiques à envisager que la formation de ce système solaire se rapproche de ce que le nôtre a connu.

 

En conclusion, la création de la vie par les molécules interstellaires est un scénario indéniable, mais nous ne maîtrisons pas la connaissance quand au mécanisme interne. Nous comparons avec notre système, ce qui pose certaines limites. La vie semble suivre un programme d'installation en s'adaptant à l'environnement électromagnétique. L'absence de rayonnement X dans la nébuleuse de Rho Ophiuci nous prouve une fois de plus que la vie est capable d'apparaître là où ne l'attend pas.

La force de création semble plus forte que tout. On peut se poser la question à savoir qu'elle est cette force, impossible de parler de hasard, puisqu'il y a un mécanisme qui se répète malgré tout. Il faut un certain type de molécules d'après ce que nous connaissons sur Terre. Mais n'oublions pas que nous sommes loin de tout connaître au niveau de la vie et de l'Univers. Encore récemment, les scientifiques du cnrs ont annoncé avoir découvert que le rayonnement des pulsars présente un comportement organisé:

 

"  Les scientifiques ont étudié un pulsar particulier nommé PSR B0943+10, un des premiers pulsars découverts. Les pulses de PSR B0943+10 changent de forme et d'intensité toutes les quelques heures, et ces changements se produisent en l’espace d’environ une seconde ..."

 

"Les résultats ont été totalement inattendus. Les émissions de rayons X changent de manière synchrone avec les émissions radio, comme on aurait pu s’y attendre, mais, lorsque le signal radio est fort et organisé, le signal rayon X est faible. Et quand l’émission radio devient faible, le signal X s’intensifie. Le plus frappant est que cette transformation a lieu en quelques secondes, après quoi le pulsar reste stable dans son nouvel état pendant plusieurs heures. Le pourquoi de tels changements, aussi importants qu’imprévisibles, n’est pas expliqué par les théories actuelles. Cela suggèrerait fortement un changement rapide de la totalité de la magnétosphère " 

 

                                                          

Image extraite du site du cnrs http://www.insu.cnrs.fr/node/4146 

En somme, les mécanismes de l'Univers que nous imaginons avec nos connaissances actuelles, ne sont pas anarchiques, même les rayonnements semblent suivre un programme.

Certes mon interprétation s'éloigne des carquants scientifiques, comme vous le savez, bon nombres de scientifiques, comme Monsieur Coppens pensent que la science est "froide". C'est à dire qu''elle ne peut ajouter des sentiments voir des intuitions à l'analyse .

Cependant d'autres scientifiques reconnaissent que la science n'est rien sans l'imagination et sans l'ouverture d'esprit . Prenons pour exemple le scientifique et prix nobel Luc Montagnier

Extrait du site http://sciences.blog.lemonde.fr/2010/12/07/le-professeur-montagnier-et-la-memoire-de-leau/ 

 

 

Image extraite du site lemonde: photo  du professeur Montagnier

 

 

   

Le professeur Montagnier témoigne de la non acceptation dans le monde scientifique des "penseurs hros normes"...

 

"Pour moi Jacques Benveniste est un grand chercheur, comme vous avez dit, et c'est vraiment scandaleux la façon dont il a été traité. Il est mort comme vous savez en 2004, on peut dire épuisé par toutes ces luttes, et je crois qu'un jour prochain, il sera complètement réhabilité. (...) Les biologistes en sont restés encore à Descartes. Descartes, l'animal machine, les rouages, les engrenages... Or, après Descartes, il y a eu Newton, la gravité, une force qui se transmet à distance, il y a eu Maxwell, et la découverte des ondes électromagnétiques, donc tout ceci les biologistes l'ignorent totalement. Les biologistes actuels, biologistes moléculaires, imaginent les contacts entre les molécules par des contacts physiques n'est-ce pas alors que les molécules, c'est ce que disait Benveniste, peuvent correspondre également à distance. Donc c'est une révolution mentale et ça prend du temps."

Il est temps que la science s'intéresse aux liens étroit sentre la physique quantique et la biologie. L'origine de la vie doit pouvoir trouver ses racines dans cette physique.

Il n'y a qu'un petit pas à faire pour entrevoir l'existence de forces directives intelligentes capables d'agir sur la matière. Mais la science à peur de sombrer dans la spiritualité au point de perdre sa réputation. Refuser de tester les autres possibilités et d'ouvrir son esprit à un potentiel exponentiel d'existence de la vie, ne peut à mon humble avis permettre à l'humanité de faire le bond évolutif qui lui est nécessaire pour se maintenir sur cette planète... Mais nous sommes bien d'accord, il ne s'agit que d'un avis personnel...                      

                                                   Un boson de Higgs vu par un détecteur du LHC (simulation) (Crédits : CERN - ATLAS)I

Image physqique quantique, boson de Higgs  

                                                     http://www.sokrys.com/product.php?id_product=83

Rédigé par sagessequantique

Publié dans #littérature

Repost 0
Commenter cet article